La vérité sur le commerce

par Vincent Pujol le 21/07/2020 |

Le commerce est la conduite des échanges entre les agents économiques. En général, le commerce se réfère à l'échange de biens, de services ou de quelque chose de valeur, entre des entreprises ou des entités. D'un point de vue général, les nations sont soucieuses de gérer le commerce de manière à améliorer le bien-être des citoyens, en fournissant des emplois et en produisant des biens et des services bénéfiques.


COMPRENDRE LE COMMERCE


Le commerce se réfère normalement à l'achat et à la vente macroéconomiques de biens et de services par de grandes organisations à l'échelle. La vente ou l'achat d'un seul article par un consommateur est défini comme une transaction, tandis que le commerce fait référence à toutes les transactions liées à l'achat et à la vente de cet article dans une économie. La plupart des échanges commerciaux se font à l'échelle internationale et représentent l'achat et la vente de biens entre nations.


Lorsqu'elle est bien gérée, l'activité commerciale peut rapidement améliorer le niveau de vie d'une nation et accroître sa position dans le monde. Toutefois, lorsque le commerce est autorisé à fonctionner sans réglementation, les grandes entreprises peuvent devenir trop puissantes et imposer des externalités négatives aux citoyens au profit des propriétaires d'entreprises. De nombreux pays ont mis en place des agences gouvernementales chargées de promouvoir et de gérer le commerce, comme le ministère du commerce des États-Unis.


De grandes organisations comptant des centaines de pays comme membres réglementent également le commerce transfrontalier. Par exemple, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et son prédécesseur, l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT), ont établi des règles pour les tarifs relatifs à l'importation et à l'exportation de marchandises entre les pays. Ces règles sont destinées à faciliter le commerce et à établir des conditions équitables pour les pays membres.

La nature perturbatrice du commerce électronique est indéniable. Des modèles commerciaux entièrement nouveaux révolutionnent notre façon d'acheter. La transparence transformatrice créée par tout ce qui est numérique a révolutionné l'accès aux produits, redéfini la commodité et fait baisser les prix dans un large éventail de catégories de marchandises et de services. Le déplacement radical des dépenses des magasins de briques et de mortier vers les achats en ligne provoque un bouleversement massif de l'empreinte physique des détaillants, qui semble se poursuivre sans relâche.


Mais la vérité dérangeante (et souvent négligée) est qu'une grande partie du commerce électronique reste non rentable - souvent de manière sauvage - et que de nombreux investissements d'entreprises et de capital-risque n'ont aucune chance de générer un retour sur investissement ajusté au risque.

Alors que l'on pensait autrefois que les aspects économiques de la vente en ligne étaient largement supérieurs à l'exploitation de magasins physiques, la plupart des marques - qu'il s'agisse de jeunes entreprises ou de détaillants établis - apprennent que le coût de la création d'une nouvelle marque, de l'acquisition de clients et de l'exécution des commandes (en particulier si les retours de produits sont élevés) fait qu'un pourcentage énorme des transactions de commerce électronique sont fondamentalement rentables. Lentement mais sûrement, la fleur se détache de la rose.


Malgré le battage médiatique - et les nombreux fonds de capital-risque - il est de plus en plus clair que la plupart des commerces de détail purs sont en train de mourir, comme le montre mieux que moi L2′s Scott Galloway. Nous avons déjà assisté à l'implosion du secteur des ventes flash et à l'effondrement des évaluations de marques autrefois florissantes comme Trunk Club et One King's Lane. L'autre jour encore, Walmart a annoncé qu'il acquérait ModCloth, apparemment pour un montant inférieur à l'investissement cumulé en capital-risque. Une correction plus importante semble se profiler à l'horizon et je soupçonne que nous verrons un certain nombre de marques très en vue, issues du monde numérique, être rachetées à des prix réduits similaires. Et, ironiquement, nous continuerons à assister à un doublement des efforts déployés par nombre de ces mêmes marques pour étendre leur empreinte physique, dont une partie se terminera certainement mal.


Les défis que doivent relever les détaillants traditionnels et leurs efforts "omni-canal" sont encore plus contrariants. Walmart, Pier 1, H&M et Michaels font partie des nombreux détaillants qui ont été critiqués pour leur lenteur à adopter le shopping numérique. Pourtant, je soupçonne que leur approche apparemment nonchalante doit plus à leur compréhension du petit problème de rentabilité du commerce électronique qu'à la malfaisance des entreprises. Hélas, de plus en plus de détaillants augmentent leurs investissements dans les achats en ligne et l'intégration inter-canaux, pour ensuite connaître une migration des ventes du canal du magasin vers le commerce électronique, souvent avec des marges bénéficiaires plus faibles. De plus, ce passage de la vente en brique à la vente en gros conduit ces mêmes détaillants à fermer des magasins, sans aucune perspective de récupérer ce volume en ligne. Le risque d'une spirale descendante ne peut être ignoré.


Étant donné la trajectoire que nous suivons, il est inévitable que des comportements plus rationnels se glissent à nouveau sur le marché. Mais avec la volonté d'Amazon de perdre de l'argent pour accroître sa part et la pression des investisseurs sur les détaillants traditionnels pour qu'ils "rationalisent" leur parc de magasins, je crains qu'il ne faille plusieurs années pour que la poussière retombe vraiment.

En attendant, le commerce électronique continue d'être une aubaine pour les consommateurs et un sac à dos décidément mixte pour les investisseurs.


MARKETING NUMÉRIQUE


Marketing numérique: outil


Outils de marketing numérique:


Le marketing numérique consiste autant à faire une présence en ligne qu'à toucher le bon public. Alors que nous sommes à l'ère numérique de 2019, chaque entreprise, petite ou grande, doit poursuivre une stratégie de marketing numérique solide afin de générer plus de revenus et de profits pour son activité. Contrairement aux autres méthodes de marketing traditionnelles, le marketing numérique a une portée très large et est mesurable à la fois dans le paramètre clé important de la qualité et de la quantité.


Examinons chacune d'entre elles :


IL NE DONNE PAS DE RÉSULTATS INSTANTANÉS


Le plus grand mythe lié au marketing numérique est qu'il ne peut pas donner de résultats instantanés. Nous ne pouvons pas nier qu'il donne aux entreprises la possibilité d'atteindre instantanément les bons prospects. Faire des bénéfices ou générer des revenus en s'adressant aux bons prospects n'est certainement pas un rêve irréalisable. Cela dépend en grande partie de la façon dont les entreprises quantifient les résultats et de ce qu'elles mesurent exactement : présence, existence, engagement, revenus ou nombre de visiteurs. Une fois qu'ils sont clairement définis, il devient facile de comprendre qu'en fonction de l'objectif, il peut falloir un certain temps pour obtenir le bon type de résultat, mais ils peuvent certainement être atteints.


IL EST UNIQUEMENT DESTINÉ AUX GRANDES ENTREPRISES


Un mythe courant qui prévaut est que le marketing numérique est réservé aux grandes entreprises, qui ont un budget marketing énorme et une très large bande passante pour servir les clients. C'est un mythe, le marketing numérique est destiné à tous les types d'entreprises, des petits magasins familiaux aux grands conglomérats. Bien que beaucoup dépende du budget et des aspirations du client, il y en a pour tous les goûts. L'objectif peut être différent, tandis que les plus petites peuvent exploiter le marketing numérique pour créer des pistes immédiates et faire sentir leur présence par le biais des médias sociaux, tandis que les plus grandes peuvent cibler la création de marque, le positionnement de la marque et le rappel de la marque.


SEO NE VOUS EMMÈNERA PAS À LA PREMIÈRE PAGE


L'OMR est plus une science qu'un art, et il y a beaucoup à découvrir sur le concept d'OMR. Pour un client typique, l'optimisation des moteurs de recherche est un processus lent et fastidieux, et c'est bien vrai. Mais prendre des raccourcis comme l'utilisation du référencement chapeau noir peut entraîner une perte permanente du classement de votre page web, tandis que le référencement chapeau blanc effectué immédiatement vous apportera des résultats à long terme. Cependant, la vérité est que seul le référencement n'aidera pas, il y a plusieurs autres facteurs comme la vitesse du site web, le contenu, l'engagement des utilisateurs, etc. qui détermineront également le classement de votre site ou de votre page web.


MES CONCURRENTS NE SONT PAS SUR LE SITE, POURQUOI LE DEVRAIS-JE ?


Les médias sociaux sont l'une des parties les plus intégrales du marketing numérique, mais les clients pensent que si leurs concurrents n'utilisent pas les plates-formes SM, pourquoi devrions-nous le faire ? En fait, plus vite vous deviendrez le roi des médias sociaux, plus cela vous aidera.


MES CLIENTS NE SONT PAS DES EXPERTS EN TECHNOLOGIE


Il est vrai que tous les utilisateurs finaux ne sont pas très au fait des technologies, ou qu'ils n'ont peut-être pas accès à l'internet. Toutefois, cela ne devrait pas empêcher un client de se restreindre à l'utilisation du marketing numérique. Au contraire, cela peut être une chance en or pour les entreprises d'éduquer leurs utilisateurs finaux sur l'utilisation de la technologie et d'apporter une valeur ajoutée dans leur vie. L'avantage est double : d'une part, l'utilisateur final est mieux informé et, d'autre part, cela génère plus de trafic et, à terme, plus de profits pour les propriétaires d'entreprises.


LE MARKETING TRADITIONNEL N'EST PLUS NÉCESSAIRE


Bien que le marketing numérique présente de nombreux avantages et soit une option moins coûteuse que le canal de commercialisation traditionnel, dépendre uniquement du marketing numérique ne peut pas être une bonne stratégie. Le marketing traditionnel a ses propres avantages. Il est plus proche des gens, donc plus fiable et permet d'obtenir un retour d'information immédiat. Un mélange de marketing numérique et de marketing traditionnel est une situation gagnant-gagnant pour les organisations.


SEULEMENT ÊTRE PRÉSENT SUR CERTAINES PLATEFORMES


La plupart des entreprises pensent qu'il n'est pas nécessaire d'être présent sur toutes les plateformes de médias sociaux, que leurs clients utilisent la plateforme ou non. C'est un mythe car, bien que la présence sur les médias sociaux soit importante et que, lorsqu'elle est planifiée minutieusement, elle contribue à un montant important de revenus annuels, il est conseillé d'utiliser toutes les plateformes disponibles sur lesquelles vous pensez que vos clients sont présents ou pourraient venir à l'avenir. 


Facebook est plutôt une plateforme d'"exploration" et LinkedIn est une plateforme d'"information" et de relations professionnelles. Chaque plateforme a son propre public de niche et il est donc très important d'être présent sur toutes les plateformes.

Le marketing numérique est maintenant une nouvelle façon de commercialiser pour les entreprises de demain et pour ceux qui veulent construire une marque sur quelques années à partir d'aujourd'hui. Le facteur le plus déterminant pour utiliser les plates-formes et les outils de marketing numérique est d'avoir des objectifs commerciaux clairement définis à court et à long terme, puis des stratégies de marketing numérique pour que les organisations en tirent profit et connaissent une croissance future.


Si vous avez des questions sur le marketing numérique ou tout autre aspect du commerce électronique, veuillez contacter notre agence de marketing web. Nous sommes une des meilleures agence web marketing à Montréal.

Vincent Pujol

Vincent est Assistant Marketing pour Oshara Inc. Il aime partager de nouveaux contenus instructifs sur différentes méthodes marketing afin de vous en apprendre plus sur diverses sujets. 

Was this article useful?

Les lecteurs de cet article lisent aussi ...

Pourquoi suivre un processus de conception pour vos logiciels ou applications web ?

Un sage a dit un jour que si on ne planifie pas, on planifie alors d'échouer. Souhaitez-vous réduire le temps de développement de vo...

Pourquoi suivre un processus d...


Une agence de communication tout ce qu'il faut savoir

Une agence de communication to...


Développer une application Native, Hybride ou Web ? Quelles sont les différences ?

Il existe différents types d'application (app), ayant chacune leurs avantages et inconvénients. Nous essayerons ici d'éclaircir vos ...

Développer une application Na...


Les secrets d'une stratégie marketing conforme au RGPD sans diminuer vos revenus ?

Le GDPR ou en francais RGPD est l’initiale de Réglement Général pour la Protection des Données et désigne la dernière directive...

Les secrets d'une stratégie m...


Comment installer un projet Laravel que vous avez cloné depuis Git

Laravel est un Framework php puissant et comme son slogan le mentionne c'est vraiment le Framework PHP pour les artisans du web. 'The P...

Comment installer un projet La...


Comment obtenir une certification instagram ?

A l’identique de Twitter et Facebook, Instagram offre la possibilité aux administrateurs d’une page Instagram de certifier certain...

Comment obtenir une certificat...


×